Négociations sociales : elles vont reprendre en 2022-2023 # Merci la Cgt !

Les élections des représentantes et représentants des personnels au Conseil ont débouché le 4 février 2022 sur une belle preuve de confiance envers la CGT.

Dans les suites de l’élection, les syndicats représentatifs à la Cnam/DRSM ont été conviés par la Direction, ce vendredi 11 février 2022, à reprendre les négociations sur la méthode et le plan de négociations qui n’avaient pas trouvé assez de syndicats signataires à la fin 2021.

Seule la CGT et la CFE-CGC avaient signé le projet d’accord de méthode du mois d’octobre 2021. Cette reprise de discussion a eu lieu à la demande, notamment, de votre syndicat préféré !

En bref, il a été finalement trouvé un texte mieux-disant permettant de rallier une majorité de syndicats représentatifs qui permettra à chacun de pouvoir renforcer sa délégation de négo, composée de ses délégués syndicaux, avec une personnalité qualifiée (autre élu, expert salarié de la Cnam/DRSM) de son choix.

Les moyens des négociateurs nationaux sont aussi renforcés s’agissant de leur capacité à se déplacer dans les établissements dans les mois qui viennent. Le calendrier de négociations et les sujets de celles-ci, planifiés sur 13 mois, sont révisés dans cet ordre :

  1. Amélioration du droit syndical à la communication, digitale notamment (mars-avril 2022) ;
  2. Rémunérations (juin 2022) ;
  3. Égalité professionnelle (septembre-octobre 2022) ;
  4. Prévention des risques psychosociaux et qualité de vie au travail (janvier-mars 2023).

Comme c’est le cas depuis plus de 8 ans, ces négociations d’entreprise ne se substitueront pas aux négociations de branche qui ont lieu à l’Ucanss notamment sur la préparation des départs en retraite et des fins de carrière ainsi que sur les salaires. Ces derniers suscitant un mouvement continue de grève intersyndicale jamais vue !

Dans ces négociations, l’attitude de la Cgt sera de mettre sur la table des solutions innovantes et sans tabous, sans régression, capables de satisfaire les revenus salariaux et les conditions de travail et d’épanouissement professionnel de toutes les travailleuses et tous les travailleurs du Service médical et du Siège/sites de la Cnam, avec pour priorité celles et ceux qui sont le moins reconnus malgré tous les efforts produits depuis des années.

Et aussi :

# Grève du 17 février 2022. A l’occasion de la prochaine réunion Ucanss sur les salaires, la Cgt a déposé un un nouveau préavis de grève afin de « coller » à la revendication générale et intersyndicale d’augmentation de la valeur du point établie depuis de longs mois maintenant.

# Pass vaccinal. L’obligation de produire un pass-vaccinal (intégrant la 3e dose) à partir du 15 février 2022 devrait être traité « avec souplesse » selon la direction afin d’éviter un maximum de suspensions de salaires. Nous avons souligné avec force le besoin de produire des consignes claires aux établissements. La Cgt a par ailleurs renouvelé sa demande que la loi du 5 août 2021 soit respectée par M. Fatome de sorte que les personnes suspendues de leur salaire (dont nous attendons les nouveaux chiffres) soient maintenant reclassés dans les CPAM ou autres, si elles désirent reprendre le travail, bien sûr…

4 réflexions au sujet de « Négociations sociales : elles vont reprendre en 2022-2023 # Merci la Cgt ! »

  1. De nouvelles grèves sont elles prévues svp?
    Je trouve ces réactions de la Direction très méprisantes
    Cdlt

    1. On y pense même si l’efficacité des grèves ont montré leurs limites ces dernières années: mais que faire d’autres pour se faire entendre (question ouverte!) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.