+3,5% au moins : pas de vacances pour la valeur du point ?!

LePointCtout
LePointCtout

« Alors : vous faites quoi les syndicats ? » C’est qu’avec des mobilisations dans tous les sens sur les salaires (dernière en date : la campagne « on vit comment avec 1400 € / mois ? ») dont une grève reconductible (rappelez-vous : tous les mardis pendant 7 mois en 2021…) : la demande d’actions ne tarit pas à la Cnam !

Eh oui l’info est tombée. Les fonctionnaires vont être augmentés de +3,5% par la hausse de leur point d’indice (gelé comme le nôtre depuis 12 ans) dès le mois d’août 2022

Mais toute ressemblance avec la Sécurité Sociale est fortuite ! Pour l’heure, aucune hausse n’est annoncée pour ses 150 000 salariées et salariés. L’État et l’Ucanss verrouillent. Ils gagnent du temps (et de l’argent).

Alors que la hausse des prix approche +6%, les salarié.e.s de la Sécu sont les seul.e.s dont le point reste gelé.

Dans les ELSM, 30 % des personnels bénéficient la prime d’activité et 60% des agents de la Sécu ont touché la prime « inflation ».

C’est-à-dire que leur salaire est de moins de 2000 € nets sur 14 mois (avant impôt sur le revenu).

Alors que faire ? On pourrait exiger qu’une négociation s’ouvre sans attendre ? Ou qu’une décision unilatérale de l’employeur tombe comme il en a pris l’habitude.

Avec ce dernier scenario, il y a fort à parier que l’augmentation serait bien en dessous des +3,5% au vu des mesures unilatérales sur les bas salaires.

En tout cas, une chose est sûre : « le mépris, cela suffit ».

Mais, comme d’hab’, il va falloir un gros coup pouce pour y arriver.

Chère et cher collègues, on compte sur votre mobilisation avec vos « syndicats » :)!

Le point, c’est tout ! (logos à partager pour commencer à se manifester et plus si affinités).

LePointCtout
LePointCtout

 

Et la loi « Pouvoir d’achat » en discussion au Parlement : ça dit quoi ?

Il y a bien l’augmentation de +4% des aides et des pensions mais on n’est pas retraités et on bosse.

Il y a bien le triplement de la prime « Macron » mais la Sécu n’est pas concernée par cette prime (sans compter qu’elle n’est pas cotisée pour la retraite, etc.)

Il y a bien la hausse de l’incitation à la prise en charge des frais de carburant des salarié.e.s par leurs employeur (jusqu’à 400 €) mais la direction n’en veut pas.

Il y aurait bien aussi la hausse du « forfait mobilité douce » à 700 € mais il n’est toujours pas  appliquée malgré l’accord signé en ce sens en 2021….

En clair, dans cette loi, pour les salarié.e.s de la Sécu, il n’y a rien.

Rien.

5 réflexions au sujet de « +3,5% au moins : pas de vacances pour la valeur du point ?! »

  1. Dans les ELSM, 30 % des personnels bénéficient la prime d’activité, le projet de loi pouvoir d’achat propose de la revaloriser de 4%. Le bouclier tarifaire sur l’énergie et le gaz est prolongé. Les 18 centimes sur le carburant sont prolongés. Ca fait quelques mesures qui concernent aussi les employés de la sécu. Je ne suis donc pas trop d’accord avec votre « En clair, dans cette loi, pour les salarié.e.s de la Sécu, il n’y a rien. Rien ».
    Je suis entièrement d’accord avec votre article sur le gel du point, il faut à tout prix qu’il soit revalorisé.

  2. Et bien il ne reste qu’à quitter la Sécurité Sociale. Moi j’y réfléchit très sérieusement car la Sécurité Sociale n’est plus du tout attractive. Je vais donc retourner dans le privé.

  3. Une réunion intersyndicale avec le Ministre de la santé n’est elle pas prévue prochainement ou bien à la rentrée? Faut-il, dans ce contexte de renouvellement de COG, envisager un mouvement de grève à la rentrée ? Au regard des propos du Ministre de l’économie et des finances, il n’apparait pas que le gouvernement soit enclin de lui même à augmenter nos salaires! Il est inadmissible qu’il n’y ait pas de revalorisation salariale à l’AM maladie, en première ligne durant la crise sanitaire, et qui connait une augmentation constante de la charge de travail de ses agents et de leurs missions, avec toujours moins d’effectifs : une course au rendement, et non à l’efficience (objectif dette 0), difficile à attendre pour un organisme ayant une mission de service publique en matière de santé.

    1. Oui n’hésitez pas l’utiliser comme vous le souhaitez. le but est que les gens en fassent quelques chose qu expriment leur propre revendication !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.