# La hausse du point ? C’est juste pour les fonctionnaires !

Les journées d’action et de grève s’empilent depuis des mois et dans l’unanimité syndicale et pourtant : à chaque séance de négociation à l’Ucanss : rien ne bouge. Pourtant les hausses de prix (+4% d’inflation annoncée pour 2022 selon la Banque de France) et de l’essence (2,5 € / litre de super 98 constatés) devraient accélérer le mouvement ? Eh bien non. La participation aux grèves n’est pas terrible alors que la situation devient intenable pour celles et ceux d’entre nous qui cumulent les inégalités :

  • les jeunes employé.e.s des ELSM au SMIC et de plus en plus en CDD ;
  • celles/ceux qui n’ont pas connu les années frics des années 80/90 ni les classifications catégorielles sur-gonflées ;
  • les travailleuses – le plus souvent – qui vivent seules souvent avec enfant(s) ;
  • celles/ceux qui ont un loyer à payer car elles/ils n’ont pas hérité ni perçu de donations de « papa-maman » (exonérées d’impôts) ni pu devenir propriétaires à bas prix ; et sont en plus contraints de vivre dans des grandes villes hors de prix ;
  • Celles/ceux qui prennent en plus le risque de faire du syndicalisme.

Malgré les annonces électoralistes du gouvernement promettant la hausse du point d’indice… des fonctionnaires en juillet 2022, M. Fatome avec ses pairs de l’Ucanss nous laissent à la porte de la mesure.

Ils maintiennent ainsi le gel du point (11 ans !) et proposent 200 € bruts d’intéressement de plus (sans cotisation : c’est-à-dire sans financer la Sécu qui nous paie) dans le cadre d’une lointaine négociation. Aucune augmentation pérenne à l’horizon (voir le compte-rendu de la réunion à l’Ucanss du 15 mars 2022)

C’est pourquoi vous êtes invité.e.s à vous exprimer comme il se doit sur le forum de votre syndicat préféré (ci-dessous) et partout ailleurs.

Nos dirigeants n’entendent rien ? Alors dites-leur dans le détail ce à quoi ressemble la vie quand on est salarié.e, niveau 3 ou 4, en CDD ou en CDI sans beaucoup d’ancienneté à la Cnam.

Exprimez-vous car la mobilisation des syndicats touche ses limites. C’est à la « libération de votre parole » de prendre le relais : soyez précis, détaillé.e.s, parlez avec votre cœur. Nous avons besoin de vos témoignages.

151 réflexions au sujet de « # La hausse du point ? C’est juste pour les fonctionnaires ! »

  1. Je suis de la Région AURA, les loyers sont inégaux dans cette région. Les Loyers font fuir les petits salaire. Si bien que les agents vivent à l’extérieur de Lyon ou Annecy par exemple et les trajets pèsent de plus en plus sur le budget

  2. Bonjour
    L’augmentation de l’électricité, de l’essence, des assurances, du gaz, de l’eau, de l’alimentation et j’en passe… toutes ces choses nécessaires à la vie courante.
    Je pense qu’il est légitime d’obtenir une augmentation de salaire pour le coup de la vie au moins.
    Pour les gros salaires, peut être que cela se voit moins mais pour les plus petits salaires (et il y en a beaucoup), c’est plus compliqué, n’est-ce pas !!!
    En ces temps « tristes » il faut motiver « ses troupes », alors un geste sur les salaires seraient très très appréciables.
    Merci

  3. Bonjour,

    Salarié au Service Médical depuis 16 ans, papa en garde complète de deux enfants, je me reconnais dans votre message. Cela fait plus de 3 ans que je demande un logement social, je suis obligé de vivre loin de Montpellier avec mes enfants parce que les loyers sont trop chers.
    Je compte tous les mois. Et nous devons vivre avec ce qu’on peut à partir du 15 du mois.
    Les guignols qui prennent les décisions ne peuvent évidemment pas justifier cela.
    Service médical = Pass vaccinal obligatoire et 3 jours sur site obligatoire.
    Ce n’est plus nous prendre pour des cons désormais, c’est de l’esclavage.
    Un jour ou l’autre, ca va se finir dans le sang.

    Cordialement,

    Olivier LAPERRINE

    1. Non ! Cela se terminera par des hausses de salaires pour que chacun puisse vivre correctement de son travail et aie un vie qui vaille le coup, pour lui et ses enfants. On y travaille tous ensemble.

      1. Si ! Cela fait des années que vous travaillez dessus. Je respecte votre implication. Vous vivez malgré tout au pays des bisounours. Ce pays et ce systeme est mort. Ouvrez les yeux.

  4. Je pense aussi qu’il est légitime d’obtenir une augmentation de salaire pour le coup de la vie au moins. Notre pouvoir d’achat est en chute libre et notre moral aussi après deux années de crise sanitaire… ce qui ne semble pas terminé
    Nos dépenses augmentent mais pas nos revenus, et surtout ce qui augmente nous est absolument nécessaire! (courses alimentaires, gaz, carburant…).

  5. Quand on voit qu’un salaire est de 1280 euros net environ pour niveau 3, bientôt maman de 2 enfants .. et qu’un parent solo au RSA pour 2 enfants touche 1080 euros environ .. on se lève pour 200 ? mais aussi pour payé plus cher notre essence, notre logement, les crèches, les mutuelles, l’énergie .. au final à quoi bon travailler car on s’en sortirai mieux aidé par la sécurité sociale ! Il faut motiver ses équipes .. il y’a 10 ans, nous percevions les mêmes salaires, nous faisons du sur place tandis que le prix de la vie est en augmentation constante.. Un peu de respect pour les travailleurs !

    1. Tout à fait d’accord avec vous !
      Je me demande aussi pourquoi je me lève tous les matins, à devoir payer une assistante maternelle, les centres aérés, les frais du gasoil pour aller travailler, le cout des matières premières qui explosent etc
      Avec un salaire de niveau 3 et 2 enfants je pense que je serais mieux à la maison à toucher les aides… triste constat !

      1. Bonjour, est-ce que vous nous autorisez à utiliser votre témoignage dans le cadre d’une communication à tout le personnel sur ce qui se dit sur ce forum ? L’anonymat sera respecté (d’ailleurs vous êtes déjà anonyme!).

      2. Je me reconnais également dans tous les témoignages de mes collègues …
        A 1400 euros par mois au bout 10 ans à l’échelon , seule avec 2 enfants en bas âge et 70 kilomètres par jour…. je paye à peine mes factures. La région nous parle de développement durable, or, on nous a imposé un retour sur site 3 jours par semaine alors que nos activités sont de plus en plus dématérialisées …. quelle logique !

        1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

      3. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  6. assistant technique dans le Hainaut : avec un salaire de niveau 4 , le 25 je fais le plein d’essence et de course…. et je ne touche plus a ma carte du mois . j essaies de garder de quoi remettre 20 euros de diesel…donc moins de 10 litres …. pour aller chercher mes enfants….. les tickets restaurants c’est pour la viande….. voila …;c’est presque de la survie…..il faut faire des choix tous les mois…..je suis passé en logement social…. j’ai réduit le chauffage….. j’ai changé de magasin…. je vais travailler a pied … et pourtant je m’en sors de moins en moins bien….. il est temps que nos salaires bougent……

  7. Merci infiniment à la CFDT qui a signé il y a quelques années pour que nous n’ayions plus les 2% d’augmentation par an ! (ce qui représentait une augmentation proportionnelle à l’augmentation du coût de la vie). Un calcul rapide : ça représente entre 400 et 600 € de perte mensuelle en ce qui me concerne… Je pourrais en faire des choses avec une somme pareille en plus tous les mois…

  8. Inadmissible qu’il n’y ai pas aussi de revalorisation du point pour l’Ucanss et seulement pour les fonctionnaire..On diminue toujours plus les effectifs mais rien en revalorisation!! Et quid des agents qui habitent dans des zones ou la vie est très chère et sans prise en compte d’un pouvoir d’achat encore plus réduit..

  9. je pense que ce gouvernement a la mémoire courte car il oublie que le personnel de l’assurance maladie s’est amplement investi dans l’activité tracing, au détriment de la vie de famille quand nous acceptions de travailler le samedi et le dimanche. Les élections approchant, on oublie que la Covid est toujours là, et on oublie dans la foulée le personnel qui a œuvré pour limiter la chaine de contagion.

    1. Tout a fait d’accord, le personnel tracing on l’a oublié pourtant on est venu nous chercher pour travailler les Week end, on est tombé dans l’oubli le plus total !
      J’ai un sentiment d’injustice.
      Actuellement j’ai retrouvé mon poste mais sans aucun intérêt !

      1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  10. Mon agence étant à 40 km de mon domicile, sans transport en commun, la voiture est une nécessité. Désormais le prix du carburant fait réfléchir à 2 fois pour tout autre achat.
    Niveau 3 avec 10 ans d ancienneté et payé quasiment au niveau d’un nouvel embauché ( car ils ont dû s’aligner sur le SMIC ), j’en ai assez de devoir toujours calculer pour savoir si je peux me permettre telle ou telle dépense, croiser les doigts pour ne pas avoir de panne de voiture, …
    On travaille pour avoir les moyens d’aller travailler.
    Ce n’est pas normal… Cela doit cesser.
    On devrait travailler pour pouvoir vivre dignement.

  11. Tous simplement écœurée … Nos dirigeants sont forts pour nous passer de la pommade quand nous nous mobilisons pour faire du tracing … Mais quand il s’agit, non pas de nous remercier, mais juste de nous augmenter pour rattraper un indice qui n’a pas bougé depuis plus de 10 ans, là il n’y a plus personne … Suite à l’annonce faite aux fonctionnaires, j’avais un espoir que cela change, mais au lieu de ça on nous donne juste un os à ronger pour 2022 avec une hypothétique prime de 200 € … Et pour 2023, 2024, 2025 … Alors qu’une augmentation du point serait une mesure pérenne.

    1. Bonjour,
      vous parlez d’une prime « hypothétique » de 200 euros, de quoi s’agit-il?
      merci de votre réponse

      1. UN supplément de 200 € à l’intéressement annoncé pour juillet, lequel n’est pas cotisés (un comble quand on bosse à la Sécu).

  12. Un salaire entre 1250 et 1280 euros net par mois avec 2 enfants et un conjoint qui s’est retrouvé au chômage (900 euros par mois) dû à la crise sanitaire, pas d’aides, des augmentations à tout va, on fait quoi avec ça ?! démotivation totale !!!

  13. En tant qu’ISM nous somme les oubliés de notre profession!
    Les agents de la fonction publique hospitalière ont vus leur rémunération augmenté grâce à une prime de revalorisation… 183€/mois. Nous n’avons pas bénéficié de la prime Ségur, Nous réclamons la même valorisation salariales que celles octroyées à nos collègues soignants. Nous avons le même diplôme initial! Mais nous sommes « les oubliés ».
    Et il n’y a pas de revalorisation du point pour l’Ucanss (ou bien si, mais seulement pour les fonctionnaires), nous somme encore a coté…
    Alors que l’inflation énergétique et de la vie quotidienne est bien là! Que nos dépenses sont de plus en plus conséquentes…

    1. De même, je suis ISM et je suis tout à fait d’accord.
      Alors que la grille indiciaire hospitalière sur laquelle est basée notre rémunération a évolué (+107€ net pour un débutant sans expérience) sans compter le Segur de 183€ net /mois!!! , que les infirmières de l’éducation nationale (infirmiers scolaire) ont vu leurs salaires revalorisé : nous ISM, nous avons été oublié… A diplôme égal et avec une expérience plus importante, au service médical nous gagnons moins qu’une infirmière sans aucune expérience.
      bien entendu sans parler de toutes les dépenses du quotidien qui ne font qu’augmenter!!

      1. Bonjour, est-ce que vous nous autorisez à utiliser votre témoignage dans le cadre d’une communication à tout le personnel sur ce qui se dit sur ce forum ? L’anonymat sera respecté (d’ailleurs vous êtes déjà anonyme!).

      2. Bonjour, Dans ce cas, c’est simple, pourquoi ne pas revenir à l’hôpital ?!… vous serez mieux payé comme vous le dites
        Ici des agents sont payés une misère et pourtant diplômés… Pour rentrer dans l’institution c’est un des critères pour être embauché, et pourtant, même après plusieurs années, le salaire stagne…. et agents payés au SMIC, ça, c’est la vraie misère…..

      3. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  14. Technicienne en région AURA, maman solo d’un enfant sans pension alimentaire car plus de papa solvable => mon salaire 1334€/mois, virement du salaire le 24 de chaque mois => le 9, je suis déjà dans le découvert!!! Le comble : mon salaire est tellement bas que la CAF me verse 100€/mois au titre de la prime d’activité (vive mon statut de parent solo pour être admissible à cette aide…..) => je résume : je vis dans un misère sociale et économique en travaillant39h/semaine (plutôt 43h vu mon compteur), même la CAF me le concède puisqu’elle m’aide tous les mois en me versant un complément de revenus (et je ne vais pas loin avec….) mais je gagne trop pour mon employeur puisque le point reste gelé!! En revanche, sur le terrain on continu avec le : « Faut atteindre le socle fixé dans GDI! » « une nouvelle procédure pour plus d’efficacité! » « Etre disponible pour nos assurés, être à l’écoute! » => Question : qui est à notre écoute? nous, les travailleurs sur le terrain en relation directe avec les conséquences du gel du point et des nouvelles mesures et procédures? et que personne n’évoque la possibilité d’évolution, au sein du S.M, il n’y a pas d’évolution possible et les autres entités (CAF, CARSAT, URSSAF, etc…) ne veulent pas des salariés du S.M quant ils savent que nous existons…..

  15. Aucune motivation tant par le salaire de misère, les activités effectuées et le manque complet de reconnaissance. Chercher ailleurs ? Avec l’âge, c’est compliqué de trouver un autre emploi.
    Faire grève ? Je l’ai fait, qu’est-ce que ça m’a rapporté ? Encore moins d’argent à la fin du mois. Il faudrait trouver un autre moyen de pression car la CNAM et l’ETAT se moquent bien de nos grèves : moins de salaires à payer et le travail est rattrapé.

  16. A quand une revalorisation de nos salaires : les niveau 3 et 4 embauchés il y a moins de 10 ans vont bientôt se poser la question entre venir travailler pour rien ou rester chez soi…. Sur quelle planète vivent nos dirigeant et notre gouvernement ! Le point à 10 € c’est plus que nécessaire, ça devient même urgent !!!

  17. Bien d’accord avec tous les commentaires et votre message !!
    Avec ce qu’on touche c’est bien dur tous les mois…on nous en demande de + en + sans gagner en conséquence, être encore niveau 3 au bout de 10 ans sans avoir possibilité d’évolution à moins de partir dans une gde ville et si c’est pour perdre dans les transports etc le plus qu’on peut gagner face à l’évolution, ça ne sert à rien ! Ahhh quand on dit aux gens extérieurs qu’on bosse à la sécu c’est tout de suite « vous gagnez bien là bas » heuu non !!
    et quand on voit les inégalités wouahh hallucinant !! bref il serait temps de songer à nous augmenter

    1. Bonjour, de niveau 3 je suis passée à niveau en postulant sur un poste soit-disant niveau 4 mais c’était des tâches de niveau 6, ensuite j’ai postulé pour avoir le niveau 5A et là c’était des fonctions de niveau 7-8-9. Maintenant, je suis bloquée depuis 17 ans sans aucune augmentation depuis 6 ans malgré mes fonctions qui ont beaucoup évolué. Donc, c’est difficile sans postuler et sans piston. Pour réussir et évoluer, il faut avoir des connaissances, c’est à la tête du client et non au mérite. Aussi, ce sont toujours les mêmes qui ont une évolution de salaire soit par des points soit par une promo. Travailler dans l’institution, c’est le prix à payer, c’est comme si vous achetiez votre appartenance ou la sécurité d’emploi. Si vous êtes jeune avec un diplôme et que de changer d’employeur ne vous fait pas peur, je vous conseille de partir. J’ai essayé à 40 ans et aucune entreprise ne voulait me recruter car je travaillais à la CNAM. Alors bon courage à vous. Personne ne vous aide et ne vous défend.

  18. Alors que nos conditions de travail se détériorent, (effectifs en baisse, attribution de points de plus en plus espacée, plus d’augmentation régulière…), nos salaires restent figés et personne ne s’inquiète de notre qualité de vie.
    Il est temps de reconnaître l’investissement et les qualités des travailleurs avec un juste retour des choses.

  19. Pas agréable de venir travailler en tant que niveau IV et d’effectuer les mêmes tâches que des personnes arrivées récemment au niveau V voir supérieur, surtout quand on doit en plus les former!! Il faut absolument une revalorisation salariale (sans attendre les points de compétence ou promo qui suivent une règle plus ou moins généralisée appelée « chacun-son-tour-et-tous-les-4-ans ») pour rebooster et remotiver les agents de la CNAM après ces dernières années difficiles!!

    1. 100% d’accord avec vous : il faut former des personnels entrants qui ont un niveau supérieur au notre… N’y aurait-il pas comme un problème ?

  20. Pourquoi le salaire d’un technicien au sein des régimes spéciaux est bien plus élevé que le nôtre ? Nous faisons le même travail, non ? (j’y ai exercé, donc je sais de quoi je parle).

    1. Pouvez-vous nous dire, exemple à l’appui, à quel régime spécial et poste vous faites référence, pour quel salaire comparé aussi ?

  21. Frigo vide, compte vide, stress du réservoir d’essence qui descend trop vite, angoisse d’une charge/facture imprévue, ma vie la dernière semaine du mois… Merci Patron !! ET vive l’image de l’assurance maladie !!

  22. J’ai fait le choix de quitter le secteur privé afin d’être présente auprès de mes enfants en bas âge. Salaire divisé par deux mais je suis auprès de mes enfants.
    La question se posera : est ce que le salaire que je perçois aujourd’hui au service médical ne m’enfoncera pas dans la précarité?
    1200 euros net environ, 900 de loyer, je vous laisse faire la soustraction et comprendre.
    Les travailleurs doivent être récompensés et considérés. La soit disant  » sécurité de l’emploi » ne doit pas être synonyme d’insécurité financière.
    Travailler au service médical = 3 jours obligatoire sur site, essence, repas, fatigue du trajet…du gâchis!
    Un coup de pouce peut être pour ceux qui n’ont pas vu leur salaire bouger depuis des années?

  23. Au service médical depuis 13 ans…et un salaire de misère. On est les oubliés de partout. Nos dirigeants ne se rendent pas cpte de la manière dont on vie actuellement. Les augmentations de salaires de font un peu partout et nous même pas 1%…quel est l intérêt de tout ça, la demotivation ça c sur…

  24. Je suis technicienne au Service Médical de Nantes depuis le 06/11/2006. Mon salaire net mensuel avant prélèvement à la source est d’environ de 1500 euros alors que je suis à 39 h. Mon loyer en-dehors des charges est de 600 euros. Je suis obligée de demander une aide financière supplémentaire à ma famille pour pouvoir m’en sortir financièrement. Je compte quand je fais les courses alimentaires. Il ne me reste plus grand chose pour aller jusqu’au prochain salaire. La valorisation du point à 10 euros sera la bienvenue. Je rappelle que le personnel des Services Médicaux travaille pour le service public, à savoir la protection sociale.

  25. Au service médical depuis bientôt 10 ans,
    Le salaire augmente d’une dizaine d’euros par an grâce à l’ancienneté mais les factures elles sont parfois doublées .
    Pas de reconnaissance et encore moins depuis le COVID, des primes ridicules sont attribuées à hauteur de maximum 200E et selon les salaires mais avec 200€ ont fait quoi? Moi j’ai du payer ma facture d’électricité car j’ai eu une régularisation de presque 200€.
    Obligation vaccinale comme dans les hôpitaux mais pas de prime Segur cherchez l’erreur.
    Les points de compétences versés à des personnes qui s’investissent beaucoup moins que d’autres pour ne pas faire de « vagues ».
    Des fins de mois difficiles y compris quand il y a les 13e et 14 mois car j’attends ces mois là pour acheter les choses que je n’ai pas pu m’acheter pendant l’année.
    Un stress permanent quant-à l’état de mes comptes en fin de mois …
    Bref je suis démotivée par tout ça

  26. Je suis de la région AURA, je travaille à al sécu depuis 1989, niveau 4 depuis 2004 mon salaire est de 1850 euros après impôts.
    Perte de sens dans mon travail, un salaire qui ne comble pas les dépenses avec des enfants étudiants…
    Quand on rentrait à la sécu il y 33 ans, c’était le nirvana.
    Un salaire à pleurer, des outils que devraient être à notre service ne sont pas au RDV, nous sommes au service de ces outils.
    Avec les prix qui explosent je ne sais pas comment on va tous faire…

    Une perspective de retraite qui semble s’éloigner à chaque présidentielle……

    Soyons fort

  27. Plus de 20 ans au service médical et un salaire qui fait peine à voir ! Pas de reconnaissance salariale malgré des investissements importants ! Mon pouvoir d’achat a nettement diminué surtout depuis l’augmentation du coût de la vie. Regardez les salaires et dites moi si vous pouvez vivre avec ça ? Comment subvenir au besoin de la famille avec si peu (seule avec 2 enfants) ??

  28. Je suis niveau 4 et dans l’organisme depuis 35 ans, je dirais pour résumer que l’organisme sécurité sociale ne mérite pas les salariés en place : mobilisation pour la crise COVID avec de moins en moins de salariés qui sont heureusement solidaires entre eux ! des remerciements timides sans jamais d’augmentation c’est un petit peu léger pour faire passer la pilule ! alors non les remerciements de convenance ne nous suffisent plus (un peu facile la pirouette !) et une augmentation du point ainsi qu’une révision des plafonds des paliers des différents niveaux ne seraient pas un luxe et c’est ce qu’on attend déjà depuis longtemps ! et on ne parle pas du pouvoir d’achat actuel …..je pense que nos dirigeants n’imaginent pas à quel point la lassitude c’est emparée de leur salariés et le jour où la solidarité entre salariés sera épuisée le boomerang leur reviendra de plein fouet …mais il ne faudra pas jouer les étonnés car il sera trop tard pour redonner une motivation suffisante après les années de non reconnaissance financière du statut de chacun, il sera bien trop tard !

    1. Bonjour, est-ce que vous nous autoriserez à utiliser votre message dans un email Cgt à destination des personnels afin de continuer à les informer à partir des témoignages qui se font ici (nous ne mettrions bien sûr pas vos coordonnées / identité dans l’Email et celui-ci conduira vers tout le forum) ? En vous remerciant, la Cgt.

  29. Embauchée début 2021 au niveau 3, le salaire est bien bas par rapport à la pression professionnelle et l’exigence des uns et des autres ! Si je prends mon brut sans les « primes indices PA », cela ne correspond même pas au SMIC !!! soit 1580 € BRUT !!!! Des diplômes demandés et de l’expérience pour exercer, et on n’est pas payer à sa juste valeur !!!
    Les aides avancées par l’Etat sont que pour les autres te nous alors ????
    Tout augmente, le SMIC, les aides sociales, la prime d’activité, et les frais aussi augmentent !! par rapport à l’inflammation, où est l’égalité ???

  30. Bonjour,
    Depuis le début des années 2000 avec l’arrêt des 2% annuels au « profit » de 2 point seulement (perte de 80% pour le salarié) nous n’avons cessé de perdre du pouvoir d’achat !
    La RMPP n’a cessé de fondre comme neige au soleil, année après années.
    Et la valeur du point est gelée depuis bien trop longtemps (avec un petit 0.5 % d’augmentation en plus de 10 ans …)

    Tout cela est déjà inacceptable …
    Mais lorsque l’inflation repart très fort comme en ce moment et de façon très probablement durable, on n’y arrive plus c’est insoutenable !

    La nourriture, l’electicité, le gaz, l’essence … Bref tout ce qui nous est indispensable pour (sur)vivre et travailler devient inabordable …

    Une augmentation conséquente de la valeur de point (5% minimum) afin de compenser l’inflation est absolument indispensable désormais et elle devra ensuite suivre chaque année l’inflation.

  31. j’ai l’air de faire office de doyen au milieu de ces commentaires et j’ai presque honte de donner mon salaire : embauché en septembre 1979 après des années de galère de chefs de service vicelards et arrivistes, de postes inintéressants mais vendus comme la pierre angulaire de la bonne marche de l’entreprise, me voilà niveau 4 à 1760 euros mensuels impôts déduits. pas de quoi faire rêver mais j’arrive à remplir le frigo. Maintenant philosophiquement parlant est-ce vraiment le sens de la vie ? Bon c’est vrai que les gueux n’ont pas à se poser ce genre de question sinon où va le monde ? il faut bien huiler la machine productiviste.

  32. Et si tout cela était fait pour nous donner envie de quitter le navire ? Nos conditions de travail sont toujours plus dégradées et nos salaires toujours plus miséreux : il n’y aura bientôt plus besoin de rendre les postes au ministère … les gens vont partir spontanément !

  33. Technicienne du service médical depuis maintenant 9 ans, point de compétences tous les 3 ans malgré que mon travail est satisfaisant je suis toujours agent en niveau 3, manque de personnel charge de travail ++ pas de reconnaissance….
    Tout augmente mais pas mon salaire.
    Pour venir travailler je dois augmenter mon budget pour le gasoil…est ce normal ? J’appréhende le jour où je vais devoir choisir entre manger et venir travailler !

  34. Bonjour,
    Je suis arrivé dans l’Institution il y a de cela plus de 7 ans maintenant, embauché en étant niveau 2. Actuellement niveau 3, je perçois un salaire de 1270€ net par mois… Autant vous dire qu’avec ce salaire, je ne m’en sors pas. Après avoir payé le loyer, les factures, s’ajoute à cela la hausse des prix, l’augmentation du prix de l’essence… Donc je travaille pour pouvoir payer mon moyen d’aller travailler!!! Ridicule. A la fin du mois, mon compte bancaire est soit à 0€, soit à découvert. Aucune possibilité d’épargner ou de faire des activités, ni même prévoir de partir en vacances car même ces prix là ont augmenté!!!! Du coup, je réfléchis à chercher un autre poste ailleurs car avec ce salaire ce n’est plus possible. Encore 30 ans de carrière devant moi, je ne me vois pas dans ces conditions là sauf si un miracle s’opère. J’estime pourtant faire un travail de qualité mais complètement non reconnu finalement… L’impression que cela ne sert à rien de s’investir, encore moins pour gagner 7€ de plus sur mon salaire éventuellement tous les 3 ans!

    1. Bonjour nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage dans un envoi par email aux collègues pour les intéresser à ce qui se dit sur ce forum. Votre identité ne sera pas donnée dans l’email bien sûr ? En vous remerciant ! La CGT

    2. Bien parlé !! pareil pour , moi, je suis sur le site Grenoble depuis 8 ans, j ai une une fois leur augmentation misérable….

  35. Qu’on m’arrête si je me trompe.. il n’y a pas d’argent pour les salariés de la sécu alors qu’on a donné 2700 euros par jour aux consultants McKinsey, il n’y a pas d’argent pour les salariés de la sécu alors que des sommes importantes ont été versées aux professionnels de santé, le point est gelé depuis 11 ans, C’est inadmissible, pourtant l’assurance maladie a répondu présent depuis toujours et plus encore pendant toute cette crise, elle s’est investie et démontre sa capacité à faire et s’adapter. Les salariés doivent obtenir une augmentation conséquente de la valeur du point (+10%).

  36. Bonjour,

    Je suis niveau 5, donc peut-être avec un salaire supérieur aux salariés des niveaux inférieurs.
    Cependant, malgré cela je vie modestement.
    Ma conjointe ayant eu des problèmes de santé, elle n’a pas travaillé pendant longtemps, et doit maintenant se mettre au 4/5ème. Ainsi malgré un salaire qui se situe dans la moyenne, je vis modestement et subit la triple peine des bas salaires : impossibilité de se loger correctement en ville, donc habitat éloigné du lieu de travail est des commodités  charge élevée liée aux déplacements pour le travail mais aussi au quotidien cette charge empêche de faire les rénovations de mon habitat ou l’achat d’une voiture électrique qui permettrait de réduire mes dépenses (malgré que nous chauffons très peu l’hiver) ou de payer les études de mes enfants (cependant le télétravail améliore un peu cette situation)
    Je souhaite dire qu’une augmentation généralisée des salaires est une mesure juste. Car très souvent, bien que ce ne soit pas une généralité, les augmentations, les promotions ou les vacances de postes sont pourvues par copinage et non par mérite ou savoir-faire.
    Quelques exemples :
    – à mon arrivée à la CNAM les RH m’ont indiqué que pour progresser il faut entretenir son carnet d’adresses (comprendre, pour avoir un poste intéressant ou des augmentation il faut faire du copinage)
    – un manager a clairement dit « les entretiens d’embauche, c’est comme une pièce de théâtre » (effectivement il est un très bon acteur et excelle dans le fait de tenir des beaux discours)
    – un chef de projet embauche deux de ses meilleurs amis qu’il positionne ensuite systématiquement sur les projets les plus intéressants et à forte visibilité, quitte à sortir du jour au lendemain d’autres personnes qui sont déjà dessus et sans explication
    – etc. etc. etc.
    Tout ça pour dire que les augmentations de salaires ne sont pas toujours attribuées aux plus méritants ou aux personnes les plus compétentes. Beaucoup de personnes travaillent essentiellement pour soigner leurs carrières, au détriment parfois des projets, de l’efficience au travail ou du bien-être collectif, et c’est une pratique assez généralisé (même si elle n’est pas systématique et pas forcément majoritaire).
    Alors que certains passent leur temps à se faire valoir auprès de la direction et phagocyte une partie des augmentations, d’autres personnes font correctement leurs travail, cherchent à proposer des éléments d’amélioration et parfois ne comptent pas leur heures, brefs ce sont des personnes investis dans leur travail.
    Cependant ce deuxième groupe de salariés (qui travail, qui est impliqué, qui récupère silencieusement parfois les erreurs de la hiérarchie) n’est pas reconnu car elles ne savent pas se faire valoir auprès de la ligne hiérarchique.
    Tout ça pour dire, que mon sentiment après quelques années à la Cnam, est que le « faire savoir » prédomine par rapport au « savoir-faire », et certains (beaucoup) l’ont bien compris et ne travaille que leur « faire savoir » au détriment de l’efficience collective.
    Ainsi une augmentation généralisée des salaires est une mesure de justice sociale. N’est-ce pas là l’un des fondements de la Cnam ?
    Une augmentation généralisée des salaires est une mesure de reconnaissance de l’ensemble des salariés pour le travail accompli. Personnel qui est majoritairement très investis dans son travail, personnel qui constitue les forces vive de l’Assurance-Maladie, mais qui, à force de non reconnaissance, malgré un sentiment fort du travail accompli, fini par baisser les bras.
    Cela prévaut pour l’ensemble des niveaux, certaines de personnes de niveaux 6 ou 7, subissent également cette non reconnaissance et mériteraient certainement plus …. et finissent également pas baisser les bras.

    Une augmentation généralisée des salaires permet ainsi de reconnaitre le « savoir-faire » de l’Assurance Maladie, au lieu de trop souvent récompenser le « faire savoir » de certaines personnes (qui ne sont pas des cas isolés).
    Et enfin tout simplement, une augmentation généralisée des salaires, est nécessaire en cette période d’inflation, pour les plus bas salaires, tout simplement pour qu’elles puissent vivre décemment.

    1. Bonjour, dans ce cas, une augmentation générale ne profitera–t-elle pas aussi aux « pros » du « faire-savoir »et aux VRP de leur petite personne (et qui ne font pas grands-chose: c’est un fait). Et surtout comment faire le tri ? Pouvons-nous utiliser votre témoignage dans un Email CGT vers les personnels pour intéresser les collègues à ce qui se dit sur ce forum, notamment aux gens comme vous qui sont N5 et plus ? Votre identité n’est pas citée dans l’email ? En vous remerciant.

      1. Bonjour,
        Pas de soucis pour que vous repreniez ce message (je vous laisse corriger les fautes de frappes).
        Effectivement une augmentation de la valeur du point serait également bénéfique « aux VRP de leur petite personne », cependant …. je ne vois pas comment faire le tri, c’est impossible (ou alors cela reviendrait à dénoncer, aller à la confrontation avec ces personnes, etc. … impossible)
        Par une augmentation de la valeur du point, la fameuse rémunération au mérite de Mr Macron doit s’appliquer à l’ensemble de l’Assurance-Maladie (et des autres branches de la Sécu) qui est méritante dans son ensemble, même si tous ne le sont pas au même niveau.

        Il me semble que les dernières enquêtes BVA réalisées indiquent que le sentiment de fierté de travailler dans une institution comme l’Assurance-Maladie est l’une des (la) premières source de satisfaction des salariés (je ne sais pas si l’enquête couvre également les services médicaux ou les caisses).

        Cette non reconnaissance, appuyé par un refus de revalorisation du point, va certainement entraîner une démotivation générales et donc une baisse de la productivité générale (ce qui est mon cas, étant peut-être l’un des plus bas salaire de mon libellé emplois, car embauché initialement sur un autre poste, tout en aillant toujours de bon retours sur mon travail).

        Ce sentiment de fierté risque de s’éroder ou ne plus être suffisant pour retenir certains salariés, et dans ce cas, se sont souvent une partie des meilleurs éléments qui s’en vont. Cela laissera une place encore plus grande aux sociétés de Consulting grassement payés.

  37. En complément de mon message précédent, je tiens à dire, que je suis l’une des personne ayant le plus bas niveau de mon libellé emplois, alors que je ne vois pas de différence entre le travail que je réalise et celui réalisé par les autres.
    Cette situation est dû au fait que j’ai été embauché à un niveau ba sur un autre poste alors que mes collègues l’on été à un niveau supérieur.

  38. 12 ans d’ancienneté en tant qu’informaticien, embauché niveau IIB puis passage en niveau III, ma direction et mon responsable mon clairement fait comprendre que je ne pourrais plus prétendre a une évolution salariale, ma carrière en tant qu’informaticien est donc terminé au sein de la DRSM. Paradoxalement j’ai constaté dernièrement que l’ARS proposait un niveau IV pour le même poste que le miens en tant que nouvel embauché… cherché l’erreur…
    De plus, je rappel que nous avons « sauvé les meubles » pendant la crise du covid et que j’ai été remercié par une suspension de contrat faute de vaccination (pas d’entretien, aucun arrangement / discussion possible alors que je n’ai pas de contact avec le public et que nous sommes hébergé en Carsat, qui eux, ne sont pas concerné par l’obligation vaccinal)
    ah oui j’oubliai, merci aux syndicats pour leur soutient… inexistant…

    1. Peut-être dans votre DRSM, mais au niveau national, cela fait 8 mois qu’on intervient à peu près à tous les niveaux (malgré la loi hein qui dispose des non vaccinés comme elle le souhaite) pour faire bouger les choses. On vous invite à nous lire plus attentivement : https://www.cgtcnam.fr/salarie-e-s-suspendu-e-e-s-pour-defaut-de-vaccination-cela-bouge-merci-la-cgt.
      Comme informaticien, vous avez peut-être moyen d’être reclassé dans un site informatique du siège, ce qui est un avancée obtenue par la Cgt. Maintenant, vous avez raison, rien n’est jamais gagné et sans soutien de masse (ce qui n’a tout été le cas car les non vaccinés suspendus sont 35 sur 10 500), on ne peut pas faire grand chose de rapide. Merci par conséquent pour vos remerciements que nous prenons au 1er degré pour ce qui est de la Cgt ;).

      1. Merci pour votre réponse. Je lit attentivement les communiqué de la CGT et suis au courant de vos actions. Malheureusement chaque DRSM a gérer la suspension vaccinale a ça façon. Certaines DRSM ont été arrangeantes (télétravaille, suspension partiel, etc..) d’autres n’ont rien voulu entendre (aucun rendez vous, aucune discutions, etc…) quand a la 3eme dose sensé être obligatoire depuis le 31/01/22, c’est un grand flou, chez nous l’obligation de la dose de rappel est tombé fin février 2022. Quid de la légalité ?
        Désolé si mon commentaire est virulent mais vous comprendrez la détresse des agents suspendu qui n’ont plus de salaire depuis le 15/09/2021, certains ont même reçu des fiches de payes négative avec obligation de rembourser l’employeur.
        Du jours au lendemain je me suis retrouvé sans salaire, sans indemnité, sans RSA, mais toujours avec des emprunts et avec l’impossibilité de travailler ailleurs (les employeurs ne prenne pas le risque d’embaucher une personne suspendu).
        Donc oui il y a un problème de salaire au sein de l’AM, mais la priorité n’est elle pas de permettre au personnes suspendu de récupérer leur salaire ?
        Agir ensemble, protéger chacun ?

    2. bonjour, bien d accord avec vous, aucune alternative proposée pour les personnes ne souhaitant pas se faire vacciner, bien dommage…

  39. Au Service Médical de Grenoble depuis 8 ans, on m’ accordé une seule fois les points de compétences , donc 30 euros d ‘augmentation en 8 ans, Merci la sécu !!!

  40. Embauchée au service médical depuis 1985, 37 ans et un salaire, sans aucune augmentation, alors que tout augmente… La grève, les actions syndicales ne sont pas entendue par nos dirigeants qui eux, certainement, n’ont pas de difficultés financières. … Le point est gelé depuis 11 ans, et le travail augmente : pas ou peu de remplacement du personnel, pas d’embauche, le travail est réparti sur le personnel qui reste sans aucune compensation financière… Démotivée, il y a de quoi et pourtant j’essaie d’avoir une conscience professionnelle. J’attends avec impatience ma retraite « de misère ». Ras le bol d’être prise pour une « C »

  41. On travail, chaque jours on se lève, on nous parle de la précarité des assurés (et oui la précarité ne touche que les autres mais pas nous) C’est qu’on est riche avec le SMIC…. Et c’est pour ça qu’on a le droit à aucunes aides…..
    Et bien on nous laisse les deux pieds dedans.
    Vivre à découvert chaque mois (demander des acomptes) cela n’est pas normal. Étant en prime malade, avec de gros frais de santé, un enfant…. Et dans la région parisienne qui devient un abattoir…. Les tickets restaurants heureusement qu’ils sont là…. Et oui pas de restau, mais le plein de viande.
    Devoir compter chaque « sous ».
    Vivre ? NON – Survivre ? OUI

  42. Bonjour, je dirais qu’au lieu de râler ou de faire la grève :
    dans des conditions actuelles en France, je conseille vivement à chacun / chacune qui touche moins de 1700€ nets par mois avec peu de perspectif en interne de CHANGER d’EMPLOYEUR, surtout quand on est encore jeune et mobile. Si tous les « petits salaires » démissionnent en masse pour chercher mieux ailleurs (et je vous rassure il y a toujours du boulot si on cherche bien et si on est motivé) ce serait un signal tellement fort que le patronat sera obligé d’embaucher avec des meilleurs salaires et perspectif. Ras le bol d’accepter qu’on prend des gens pour des asservis ou ignorants ! Il y a plein de métiers où on peut mieux s’épanouir et pour un salaire équivalent, voire (bien) meilleur ! La sécurité de l’emploi est une leurre si les conditions de travail sont si mauvaises. Il convient de compenser pour la hausse de la vie en indexant au moins la valeur du point sur l’indice INSEE (à évaluer à partir de 2010)

  43. Bonjour,
    Peut-on m’expliquer pourquoi à poste égal j’occupe un niveau 4 et exactement le même poste dans une autre région (sur lasecurecrute.fr actuellement! ) est en niveau 5 ?
    Ma direction me précise qu’ils n’ont pas besoin de nouveau cadre dans le service donc aucune perspective d’évolution de poste pour moi.
    La différence de niveau de vie ? le discours tend pourtant à bien insister sur le fait qu’à chaque poste son niveau et qu’une évolution salariale n’a rien à voir avec un changement de niveau.
    Je monte en compétence, je suis volontaire, j’adore ce que je fais, mais il faudrait vraiment partir pour avoir un niveau de vie correct ?!

  44. En dehors du salaire qui bouge si peu, sur les petits échelons, les cadres déchargent leur travail sur les atp qui déchargent leur travail sur les agents, Tout ça organisé par la direction locale… Donc on en fait toujours plus, on parle de professionnalisation (la belle arnaque de cette décennie) et les salaires restent niveau 3. La charge mentale commence à peser et à démotiver les troupes.

  45. Nouvel embauché à l’ELSM de Montpellier, j’apprends que le SMIC va dépassé mon salaire mais que comme le point est  » gelé  » je toucherais moins que le salaire minium légal en France. Pas d’APL, une prime d’activité qui me permet de mettre 3 sous de coté pour mes futures projets très péniblement. J’ai un master, j’ai pris ce job faute de mieux dans la région car je n’ai pas l’argent pour déménager. Bientôt payé à plus bas que le SMIC à 39h semaine. Le tout en sous effectif car démission et bientôt un départ à la retraite, aucun des postes ne sera remplacé.
    Même ce syndiqué coute trop cher quand on est niveau 3.

    La colère monte, et plus vite que l’inflation.

    1. Bonjour, est-ce que vous nous autorisez à utiliser votre témoignage dans le cadre d’une communication à tout le personnel sur ce qui se dit sur ce forum ? L’anonymat sera respecté (d’ailleurs vous êtes déjà anonyme!). Par ailleurs, se syndiquer à la Cgt : c’est un 1% du salaire net. Donc si vous êtes au SMIC 10 € / mois (on arrondit au plus bas). On a conscience que c’est une somme, avis à celles/eux ceux qui souhaiteraient nous rejoindre. N’hésitez pas !

    2. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  46. L’action syndicale est importante mais l’action de notre bulletin de vote l’est encore plus. Il faut penser à voter utile ce week-end pour espérer voir la politique de suppression de postes et de gel des salaires remis en cause. Vive l’union populaire.

  47. c’est inadmissible. Aucune reconnaissance dans notre travail. Les salaires n’ont pas augmenté depuis plus de 10 ans. Nous subissons de plein fouet toutes ces augmentations de prix y compris pour les produits de première nécessité. Quant aux niveaux 3 ça ne devrait plus exister surtout pour les agents ayant fait toute leur carrière dans l’institution et de plus arrivés au taquet de leur niveau. Il faut travailler de plus en plus tard. Pour l’agent qui est au sommet du niveau 3, il n’a plus rien à attendre !! plus aucun point !! plus rien. Aucune reconnaissance !! Rien

    1. Bonjour, est-ce que vous nous autorisez à utiliser votre témoignage dans le cadre d’une communication à tout le personnel sur ce qui se dit sur ce forum ? L’anonymat sera respecté (d’ailleurs vous êtes déjà anonyme!).

    2. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  48. Bonjour personnellement après près de 10 ans a la sécu mon salaire de mars est de 1394 euros net avec inclus le remboursement du TW de 39e soit au final 1355e net, au quel ensuite on m’enlève les impots… le smic au 1er mai va passé a 1304 euros net par mois… bref franchement c’est la honte, je me pose la question d’aller faire caissière a coté de chez moi, je ne me prendrais plus la tête avec des tas de dossiers compliqués.

    1. Bonjour, est-ce que vous nous autorisez à utiliser votre témoignage dans le cadre d’une communication à tout le personnel sur ce qui se dit sur ce forum ? L’anonymat sera respecté (d’ailleurs vous êtes déjà anonyme!).

    2. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  49. depuis 10 ans dans l’organisme sécu et je suis a 1280 euros net par mois !!!!!
    une honte une honte !!!!! je reste uniquement pour les horaires car je suis mère de famille

  50. Bonjour,
    Quand je suis arrivé dans cette usine à esclaves 2.0 sous-payés, où l’humanité n’est pas rentable, mon salaire brut était de 1627,21€.
    En Mai, avec la nouvelle augmentation du SMIC, le brut minimal devrait tourner autour de 1645€.
    Du coup, ça va se passer comment ? A l’Assurance Maladie, le brut d’un niveau 3 (hors points d’ancienneté et de complaisance, heu… de compétence… 😉 ), sera donc moins bien payé que le SMIC ? Est-ce légal ? Une belle vitrine alléchante ?
    Bien cordialement !

    1. Bonjour, est-ce que vous nous autorisez à utiliser votre témoignage dans le cadre d’une communication à tout le personnel sur ce qui se dit sur ce forum ? L’anonymat sera respecté (d’ailleurs vous êtes déjà anonyme!).

    2. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  51. Impossible de vivre avec ce salaire tout seul. Je me suis mis a cultiver du cannabis que je revend allégrement. A vrai dire, l’assurance maladie est juste devenu une façade de « je travaille comme tout le monde » mais mes revenus sont produits par mois même.

    1. Bonjour, est-ce que vous nous autorisez à utiliser votre témoignage dans le cadre d’une communication à tout le personnel sur ce qui se dit sur ce forum ? L’anonymat sera respecté (d’ailleurs vous êtes déjà anonyme!).

    2. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  52. Je suis technicienne au Service Médical de Loire-Atlantique depuis 15,5 ans à temps plein (36 heures). Mon salaire net mensuel (en-dehors des primes) est de 1500 €. Mon loyer est d’environ 600 euros. Le total (électricité + gaz + eau chaude + téléphone) est d’environ 150 €. Quand je fais des grosses courses, j’en ai pour pratiquement 100 €. Mon compte fond très rapidement. Je suis dans le rouge en milieu de mois. Une revalorisation du point serait la bienvenue d’autant plus qu’il faut présenter  » patte blanche  » pour avoir plein de points de compétence. Il n’y a pas que les fonctionnaires qui ont le droit au dégel du point, les personnels des services médicaux également (ils travaillent pour le service public eux aussi). Je me tâte pour démissionner (m’inscrire à PÔLE EMPLOI et avoir les indemnités-chômage, demander le RSA à la CAF voire l’aide au logement) afin de me consacrer pleinement à ma formation juridique.

  53. Au SM depuis 2004 embauchée niveau 3 à environ 1090€/mois, niveau 4 depuis 2013 à 1615€/mois. + 600€ en 18 ans soit 33.33€ d’augmentation/an (points de compétences inclus)… avec un point gelé depuis 10 ans, ça vends du rêve non???? inflation à +4.5% et augmentation du SMIC de 2.5%… y’a pas comme un léger souci???? on bosse à 2, mon mari gagne très bien sa vie mais face à l’augmentation de toutes les dépenses (carburant, gaz, électricité, nourriture) et bien les fins de mois sont parfois compliquées! le compte en banque fond comme neige au soleil. Et faisant partie de la classe « moyenne » et bien on a le droit à rien!! ah si, j’ai le droit à une augmentation d’impôt/revenu de 1000€ cette année!! ça donne envie de se lever le matin pour aller bosser…. mon ado m’a dit texto « donc plus tu bosses plus tu payes, bravo le système… »… désolée pour le monde qu’on va vous laisser les gamins…..

      1. j’aimerai bien mais non… mon mari a fait des heures sur un gros projet… certaines heures défiscalisées mais pas tout… et comme on est pas des magnas du CAC 40 et qu’on ne planque pas d’argent aux iles Caïmans… bim dans notre face l’augmentation!!

  54. Ici des agents sont payés une misère et pourtant diplômés (Ne l’oublions pas ! > Infos à certains collaborateurs) …. Pour rentrer dans l’institution c’est même un des critères pour être embauché (Minimum BAC+2 requis), et pourtant, même après plusieurs années de bons et loyaux services…. le salaire stagne…. mais la vie, elle, devient de plus en plus chère, loyer qui ne cesse d’augmenter me concernant (et oui je suis locataire)
    Difficile de pouvoir acheter un bien immobilier vu les prix du marché…. ! avec le salaire que je perçois, c’est même impossible…. il est grand temps d’être augmenté sérieusement.
    Salaire à moins de 1300€ net par mois, vous trouvez ça normal ?
    Agents du SM = Travailleurs précaires, c’est effrayant
    Augmentation de salaire plus que nécessaire

  55. Ici des agents sont payés une misère et pourtant diplômés (Ne l’oublions pas ! > Infos à certains collaborateurs) …. Pour rentrer dans l’institution c’est même un des critères pour être embauché (Minimum BAC+2 requis), et pourtant, même après plusieurs années de bons et loyaux services…. le salaire stagne…. mais la vie, elle, devient de plus en plus chère, loyer qui ne cesse d’augmenter me concernant (et oui je suis locataire) Difficile de pouvoir acheter un bien immobilier vu les prix du marché…. ! avec le salaire que je perçois, c’est même impossible…. il est grand temps d’être augmenté sérieusement. Salaire à moins de 1300€ net par mois, vous trouvez ça normal ? Agents du SM = Travailleurs précaires, c’est effrayant Augmentation de salaire plus que nécessaire

  56. Embauché depuis deux au Service Médical, je me suis laissé convaincre par un poste intéressant, et par mon RAG qui m’a vendu du rêve avec les primes et avantages… Mais au final, je suis payé au SMIC (à peine), et j’ai bien compris qu’une évolutions de carrière sera difficile. Pourtant, mes collègues partent en retraite et ne seront pas remplacées: la charge de travail s’accumule, mais pour le même tarif! Cerise sur le gâteau: j’ai demandé un petit prêt à ma banque pour m’acheter une voiture d’occasion (je suis à 50 km de mon échelon, pas de transport en commun), mais il a évidemment été refusé, puisque je touche le SMIC! A 46 ans, je n’ai jamais été aussi mal payé de ma vie… j’aime ce travail, j’y mets tout mon coeur, mais je pense que je vais voguer vers de nouveaux horizons…

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

      1. Je vous donne l’autorisation d’utiliser mon témoignage, avec grand plaisir! Il faut que les choses bougent, sinon le Service Médical disparaitra…

  57. Bonjour,
    qu’importe notre niveau, les salariés de la Sécurité Sociale contribuent au maintien d’un système qui vient en aide aux citoyens à des moments forts de leur vie (naissance, famille, maladie, handicap, retraite…).
    Plus de 20 ans que la valeur de notre point n’a pas été révisée. En parallèle, le coût de la vie augmente pour tout le monde. Depuis 30 ans dans l’institution, j’entends qu’il faut toujours faire plus, sans se focaliser sur la reconnaissance par le salaire. J’en ai parlé à mon banquier, il n’adhère pas aux propos de nos caisses nationales.
    Il y a 30 ans je ne comprenais pas la résignation et le discours des anciens. Aujourd’hui j’ai rejoint le cortège des désabusés qui ne croit plus dans les discours. J’attends patiemment tous les 3 ans, sans lien avec mes compétences.
    Lors de la crise sanitaire COVID on a sollicité les salariés de l’Assurance Maladie pour le contact tracing. Comme tous ceux et celles qui ont soutenu le pays en crise (corps médical, grande distribution, petits commerces, éboueurs…), on nous a vite oubliés, malgré les « beaux » discours. Les invisibles n’ont jamais eu vocation à être visible.
    Pourtant nous avons fait grève, mais avec quelle portée si ce n’est sur nos comptes bancaires ? Nos dirigeants ne voient que la réduction des coûts.
    On affiche la qualité de vie au travail mais pourrait-on parler de qualité de vie au quotidien ?
    Je trouve lamentable de devoir quémander une revalorisation du point mais a-t-on un autre choix?

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  58. Diplômée d’un grande école de commerce me voilà au SM par vocation mais, non seulement, nos salaires ne nous permettent pas de vivre dignement et valent quasiment les allocations que l’on pourraient toucher en restant chez soi (surtout avec des enfants à charge), mais, de surcroit, nous sommes menacés de suspension sans revenu si nous refusons de nous soumettre à l’obligation vaccinale. Pourtant, le dit vaccin a été considéré comme expérimental par certains prud’hommes comme Alençon… C’est pourquoi, je n’hésiterai pas pour la prochaine dose. Par ailleurs, agiter nos nombreux avantages sociaux comme carotte ne suffit plus à compenser nos pertes et le manque de reconnaissance dont nous souffrons chaque jour. Un exemple, à mon échelon, les personnes qui arrivent après 8h30, n’ont pas de place de stationnement sur le parking et doivent stationner sur une place payante du centre ville à leur charge avec tout ce que ça implique, c’est-à-dire, trouver ladite place et penser à recharger plusieurs fois par jour l’horodateur ou se prendre une prune!

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  59. Rentrée il y a 20 ans cette année 2022 à l’Assurance Maladie avec un BAC+2. Obtenu le niveau 5A depuis 5 ans et depuis pas de points de compétences! POURQUOI ? Allez savoir! Un salaire net qui ne dépasse même pas 2000e net! C’est honteux et catastrophique! Je me demande si il faut encore y consacrer 20 ans à venir ou partir voir ailleurs dans le privé là où l’augmentation de salaire s’exécute. Travailler pour l’Assurance Maladie et être sous payés c’est l’hôpital qui se fout de la charité.

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  60. Avec la revalorisation du Smic au 1er mai 2022, mon salaire brut de base sera inférieur !!!! des études, des diplômes demandés pour exercer ma fonction et payer une misère !!
    Postes non remplacés ! travail réorganisé pour être encore plus poly con !
    Bloquer TOUS les services publics et peut-être que nos directions réagiront…. quand les bénéficiaires vont venir râler de ne pas recevoir leurs « salaires » comme ils appellent cela !!

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  61. Bonjour,
    Tous les fonctionnaires ont obtenu une augmentation d’env 200€ net par mois : le SEGUR depuis plus d’1 an ?
    Nous sommes les oubliés du gouvernement, nous travaillons pour payer nos factures, le loyer et le carburant pour venir travailler, ou est le mérite de se lever tous les matins ?? je suis indignée de toutes ces inégalités ! c’est scandaleux ! les riches deviennent de plus en plus riche et les pauvres dont nous faisons partis resterons pauvre (métro, boulot, dodo), c’est démoralisant !

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  62. Pour ma part, je laisse un dernier commentaire avant de rendre ma démission.

    Je suis arrivé il y a 1 an et demi et je touche entre 1150€ et 1300€ net par mois.
    Mes charges :
    – Loyer : 400€ (colocation) pas le droit au APL car « je touche trop », merci la réforme macron..
    – Électricité/box/eau … : 50 €
    – Assurance habitation : 20 €
    – Abonnement téléphone : 10 €
    – assurance auto : 80 €
    – budget essence mensuelle : 250 €
    – course : 200 €
    résultat : reste à vivre par mois pour 200 €

    Je ne vais pas faire un dessin, l’épargne faut pas y penser, prier pour ne jamais avoir d’imprévus. (exemple récent : pneus crevé, coût : 110 €)

    Certes il y a le 13, 14 e mois ainsi que la prime d’intéressement, mais cela nous offres à nous (les petits salariés payés au smic) seulement un petit relâchement de la perpétuelle apnée que nous sommes obligés d’avoir tout au long de l’année.

    Sans oublié la pression endurée pour se faire vacciner par un vaccin encore en phase expérimentale.

    Je vous laisse sur une petite citation.
    « Est perdu celui qui ne se connaît pas à sa juste valeur. »

    Bonne continuation à tous.
    (j’autorise l’utilisation de ce commentaire par la CGT CNAM uniquement)

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  63. On se moque de nous, on nous en demande toujours plus (investissement de l’AM ++ dans la crise) mais aucune reconnaissance : pas d’augmentation, pas d’aide pour la hausse du carburant, refus d’un 3eme jour de télétravail pour réduire les frais. Ou est la considération de notre investissement ?! Pourquoi des aides uniquement pour les PS et rien pour les salariés de l’AM?

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  64. Personnellement je ne perçois même pas 1400 euros. Je suis en dessous 1300 quand j’ai un peu de chance. Pour répondre à votre question, comment vit-on avec un salaire si bas ? : on se restreint, on vit « grâce » aux découverts, on ne se fait pas plaisir, on attend les primes avec impatience, on s’endette, on pleure un bon coup. Voilà comment nous vivons, avec l’inflation et tout ce qu’elle entraîne. La hausse du carburant, l’empreinte carbone, le risque pour l’environnement : c’est bien hypocrite de faire venir les agents sur site et de tenir un discours écologique en motivant les agents à acheter un vélo, trottinette électrique, mais bien sûr ! plus de risque de se faire écraser et de mourir en route ET ENCORE FAUT-IL HABITER PRES DE SON SITE D’AFFECTATION !! Malheureusement avec cette politique la seule envie est de fuir malheureusement, pour un meilleur salaires, peut-être plus de contraintes, moins d’avantages « sociaux » mais un meilleur salaire TOUS LES MOIS.

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  65. Bonjour,

    On ne vit pas avec un petit salaire on attend la fin du mois. On réfléchit chaque dépense, on achète les habits d’occasion, les meubles aussi et tout ce que l’on peut pour éviter le prix du neuf devenu inaccessible.
    On regarde les cartes des restaurants sans y rentrer même un fast food est devenu trop cher.
    Pour ma famille le budget course est passé à 200€ par semaine (que des produits de première nécessité). Nous avons un gros crédit pour notre maison et celui-ci + le budget course dépasse largement mon maigre salaire. heureusement ma femme travaille pour payer l’électricité, l’eau les impôts…
    Nous cherchons toutes les activités gratuites à faire avec nos enfants, pas de ciné, pas de parc pour enfants…
    Malgré tout, eu égard à l’actualité internationale, je suis très heureux d’être Français et de disposer d’un système comme la sécurité sociale, système qu’il faut garder à tout prix.

    Prenez soin de vous

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

  66. Je suis rentrée au SM après une très forte expérience de 20 ans dans le privé en tant que cadre, il n’est pas tenu compte de l’expérience précédente, surtout pas alors qu’elle pourrait être valorisée.
    Je me retrouve à exécuter des ordres et des contre-ordres, avec une hiérarchie inexistante car bien trop souvent dynastique (on frise la consanguinité). Le mérite ??? Non, le copinage oui, l’entre-soi oui. Au SM le temps passer à travailler nuit à la carrière.

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce si

  67. Je travaille au service médical depuis maintenant 23 ans !!! Je suis niveau 4, je touche environ 1750€ au bout de 23 ans !!!! Seule avec deux enfants, je vois mon train de vie diminuer au fur et à mesure que les années passent. Comment cela est-il possible ? Plus je gagne en années de vie professionnelle et plus je perds en pouvoir d’achat !!!
    L’inflation est telle que j’ai dû me trouver un travail à côté, faire du ménage chez les gens, sinon je n’y arrivais plus. Payer un loyer (qui vient d’augmenter malgré que je sois en HLM), payer les factures de gaz et d’électricité aussi qui augmentent, la boxe internet et le forfait téléphonique (vive le télétravail), l’essence, les assurances obligatoires diverses, et manger aussi, du moins se nourrir pour ne pas périr, mais acheter ce qu’on a les moyens d’acheter, et non acheter ce qu’on a envie parce qu’on travaille et qu’on peut au moins manger ce qu’on aime, ça non. La viande c’est trois fois par semaine maximum parce que ça coûte cher, le poisson n’existe que pané, les fruits et les légumes dans la mesure du possible lorsque les prix le permettent. Mais pas de vie sociale, pas de sorties en famille ou entre amis, ça coûte bien trop cher.
    Les tickets restos ? On fait les courses alimentaires avec. Tout ça pour qu’arrivée au 10 du mois, je compte chaque sou et espère pouvoir nourrir ma famille jusqu’à la prochaine paie.
    Alors j’ai dû me résoudre à faire du ménage chez les gens pour quelques sous supplémentaires et payer de nouveaux vêtements à mes enfants, faire réparer ma voiture par un mécanicien parce qu’au garage c’est bien trop cher, aller chez le coiffeur, la dernière fois remonte à deux ans, mais rien d’extraordinaire, pas de folies. J’essaie de mettre un peu de côté pour espérer partir ne serait-ce qu’une semaine en vacances avec mes enfants. Travailler à temps plein depuis 23 ans et ne pas pouvoir partir UNE SEMAINE en vacances !!!! C’est scandaleux.
    Plus les années passent et moins les employés sont nombreux, les départs ne sont pas remplacés, et pourtant la charge de travail est encore et toujours là, voire même s’alourdit pour certains. Mais il faut supplier pour l’augmentation de la valeur du point ? Pourtant nos dirigeants font de sacrées économies avec tous ces départs non remplacés. Ils devraient avoir honte d’avoir tant d’employés qui vivent dans des conditions indignes pour des salariés de l’assurance maladie.
    Je comprends maintenant ceux qui font des dépressions et préfèrent se mettre en arrêt maladie, ils sont payés pareil mais le stress en moins et les frais d’essence aussi.
    Quant à ceux qui disent mieux s’en sortir en restant au chômage, je veux bien les croire. Parce que malgré nos bas salaires, on est trop payés pour prétendre aux aides sociales, alors on n’a juste le droit de travailler pour payer et subir. Aucun plaisir !!!
    De l’esclavage moderne, c’est honteux.
    Je pense sérieusement à partir, ou alors à me mettre en arrêt, je n’en peux plus de cette mentalité, de ces chefaillons qui se croient supérieurs parce qu’ils sont cadres à la sécu, marre d’être obligée de faire des heures de ménage pour sortir la tête de l’eau.
    Ne vous étonnez pas des dépressifs chez nous.

    1. Bonjour, nous autorisez-vous à utiliser votre témoignage pour en parler au collègues par email et les mener vers ce site ?

      1. Bonjour,
        Oui je vous autorise à utiliser mon témoignage.
        Je reviens d’une semaine de congés et n’ai qu’une envie, rentrer chez moi…. j’en ai les larmes au yeux de venir travailler dans ces conditions. L’Assurance Maladie m’a rendue dépressive, un comble !!!!!

  68. C’est la 1ère fois en plus de 10 ans de SM que je publie un message aux syndicats. Avec à peine 1500e de salaire net en 10 ans et un niveau 4, depuis le début ce travail m’a mise dans la misère financière. En payant le loyer il reste tout juste de quoi payer les courses et l’essence. Avec ou sans enfant c’est pareil, cette situation a toujours été la même. On ne peut pas travailler ailleurs cumuler les emplois car la convention nous l’interdit. Je me pose finalement la question que puis-je mettre en place pour faire le tour du mois, depuis l’augmentation de l’essence il manque 300e… quelles solutions ?? = démissionner / travail illégal / jeux d’argents!! aucune proposition censée il n’y en a pas. Si l’employeur ne peut pas s’aligner à l’échelle du privé, même avec mon fort intérêt pour le social il y a un moment ou il faudra bien choisir une autre voie.

  69. Pour commencer, ce serait bien de payer les salariés sur 12 mois et d’arrêter avec ce système archaïque d’étalement sur 14 mois (1/2 mois de salaire en mai et septembre et 1 mois en novembre). Ce système est très pénalisant pour les salariés, souvent jeunes, qui arrivent ou partent en cours d’année (14ème mois calculé au prorata de présence). L’employeur fait de la trésorerie sur le dos des salariés!

    1. Vous avez certainement raison. Mais, ils vont supprimer le 13ème et le 14ème mais ils n’augmenteront pas les salaires en conséquence. Déjà, nous sommes nombreux à avoir occupé ou à occuper un poste équivalent à un certain niveau de rémunération mais payé bien en dessous. Il n’y a pas à la cnam, un travail identique, un minimum de salaire identique. Par exemple, occuper exactement les mêmes fonctions qu’un niveau 9 et toucher un salaire de niveau 5 ou être manager d’un département et le niveau de rémunération ne correspond pas et tout ça même pendant 10 ans, 20 ans et cela ne les dérange pas. Et est-ce qu’un syndicat vous défend pour autant. Non. Pourquoi, des personnes consciencieuses et travailleuses, qui aident les supérieurs à évoluer, ne voient pas leur salaire récompensé, augmenté pendant plus de 6, 10 ans, parfois 15 ans alors qu’il existe l’article 7 ? Et sans oublier, le libellé emploi qui ne correspond pas. Pourtant, ces personnes le méritent réellement !

  70. Tous ces témoignages sont très intéressants et relatent mon ressenti. C’est à dire qu’il n’y a rien à attendre à la sécu, et que la communication (seule) sur la fierté de protéger a pris le pas sur la réalité du terrain (1984…). Soyons clairs, l’objectif au plus au niveau est de couler tout le service public, le couler. Socialiser les pertes, privatiser les profits. Pour cela rien de plus simple, comme pour tous les services publics on assèche les ressources, financières, personnels, etc etc. De facto, la charge et les conditions de travail deviennent de plus en plus pesantes pour ceux qui restent, et la qualité s’en ressent. L’aspect humain n’est que communicationnel, la seul chose qui compte est le fric. C’est une volonté politique depuis au moins 20 ans, voire probablement 30 ans et la mise en concurrence généralisée en Europe (cf. les traités, basés uniquement là dessus). Tout cela ne tient pas au hasard, et le seul moyen est un changement radical de politique. Plus la masse s’appauvrira, plus nous y viendrons, à n’en pas douter…

  71. J’ai 46 ans, salariée du service médical depuis juillet 2011, technicienne niveau 3, je gagne à peine 1500 euros. Depuis mon embauche, j’ai bénéficié de 4 augmentations individuelles, je ne suis donc pas la plus à plaindre, et pourtant on calcule chaque mois, et pourtant on finit dans le rouge chaque mois.
    En couple, salariés tous les 2, 2 enfants, notre budget mensuel est dédié aux courses alimentaires, au crédit maison, aux frais fixes (électricité, eau, téléphones, assurance, …), à l’essence, et voilà tout…. Les dépenses plaisir ? Très peu ou pas de place pour cela ! Nous allons très rarement au restaurant par exemple. Achat de vêtements ? On privilégie Vinted et Cie. Les vacances ? Pas tous les ans. Et que faites vous de vos chèques vacances me direz vous ? Et bien on se paye les quelques sorties resto de l’année avec, les tickets resto nous servant à payer les courses alimentaires.
    Voici le lot des employés du service public, dont la charge de travail augmente, dont les effectifs son réduits, dont les conditions de travail sont de pire en pire, à coup de fusion, de réorganisations, de nouvelle procédures, sans arrêt…
    Mal traités, mal payés, c’est très dur de rester mobilisés et motivés dans son travail quand les dirigeants nationaux nous considèrent aussi mal avec leur mesurettes ; personnellement l’envie n’est plus là…

  72. que font les médias on ne parle que des fonctionnaires et nous que devons nous 11 ans sans augmentation du point c’est honteux

  73. Déjà, il faudrait que l’on nous défende lorsque l’on occupe un poste de niveau supérieur pendant plus de 10 ans (parfois plusieurs niveaux) et que le salaire ne correspond pas. De plus, notre travail n’est pas récompensé car tout dépend de votre tête. Alors, je connais ce problème les années 90!

  74. Agent Technicien niveau 3, je ne comprends absolument pas comment l’ensemble des agents et des syndicats peuvent se satisfaire de nos côtés dirions salariales tout simplement inacceptables et si misérablement hallucinantes !
    Depuis des années aucunes revalorisation et tout ça semble normal !
    Ni primes macrons, ni revalorisation malgré l’inflation et le Covid même les personnes au chômage et en retraites ont plus de considération que des personnes qui ont une mission de service public.
    Ni fonctionnaire, ni salarié nous sommes rien et puis c’est tout
    Aucune entreprise ne connaît ça aujourd’hui Alors qu’un travail permanent et consciencieux est effectué par les agents au quotidien !! Syndicats reveillez-vous, indignez-vous, aidez-nous

    1. On ne voit pas en quoi la Cgt se satisfait de la situation ? Vous vous exprimez d’ailleurs à ce sujet sur un forum de la Cgt destiné à mettre le problème de nos salaires en lumière. Il y a des réflexes anti-syndicaux quand même assez étonnants, mais bon..;

  75. bonjour à tous
    nous avons collectivement voté il y a peu pour la poursuite d’une politique que nous connaissions déjà…..nous avons les dirigeants que nous méritons et nous ne pouvons nous en prendre qu’a nous…..
    dans ce cadre l’idée generale étant de faire baisser au maximum le nombre d’employés de la sécu ( aux alentours de 85 000 personnes si j’ai suivi ! ) il est totalement illusoire à mon sens que nos conditions salariales soient améliorées : plus les conditions seront mauvaises plus les personnels auront tendance à quitter le bateau…..cqfd…..en attendant le grand soir un pis aller est d’avoir un travail accessoire….non salarié si possible !
    courage à tous ! solidarnosc

  76. Ugecam centre, logistique, salaires ne bougent pas, pas de segur, points de compétence system corrompu, opaque, à la tête
    du client, au bon vouloir du roi, 20% le minimum, la direction s engraisse en points, en astreinte, véhicules de fonction. L employeur ne se sent pas concerné par la question de salaires, syndicat fo locaux muselé, dialogue social fantômes, cse bidon, cssct fantome, salariés muselés, pas de liberté d expression, chappe de plomb, aucun dialogue, patron tout pouvoir, droit de moins en moins protecteurs, accords sécu ne vivent pas, faire ou renforcer des accords vraimant protecteurs..communication interne inexistante, budgets, projets, avenirs,droits, formations inexistantes …peu ou pas de mobilisation pour des grèves par peur, pression, lassitude, perte salaire…le poid du carburant pèse sur les bas salaires n2, n3. Dettes,crédit conso, découvert, réduire ces courses, nourriture, plus de projet, accumulation de dettes….concrètement épuisement, perte de sens, isolement,individualisme, pression..management et conditions de travail à revoir,arrets maladies en hausse, beaucoup d envies de tout plaquer, demotivation, rupture conventionnelle, demission..changer de milieu pro, etablissement peu attractif, pénurie de personnel, salaires,conditions de travail n attirent plus, plus de 30 kms de trajets donc ce n est plus avantageux…le salaire ne suffit plus, les primes permettent juste de réparer les dettes,conséquences, manque 250 euros minimum….grille des salaires à revoir, revaloriser les petits niveaux en urgences. On touche la paye pour retourner bosser, payer payer taxer,
    tout cela n a plus aucuns sens, déprimant… Bientot on ne pourra même plus mettre de l essence pour aller bosser, Bon courage donner tout, soyez fort devant la direction générale,ne rien lacher…pas de miettes.l argent c est le nerf de la guerre..

  77. Il faudrait que l’on m’explique pourquoi la SNCF a eut 3.5 % d’augmentation + prime, les prof +3.5%… et j’en passe…, même le RSA augmente de 4%, pourquoi nous 0% ?? nous sommes vraiment considéré comme des m……, finalement a quoi bon se lever tous les matins pour gagner si peu, les cas sos restent dans leur lit, chauffage a 20° dans les HLM en hiver, prime de rentrée, prime inflation, prime de noel, et j’en passe, moi je bosse a la secu je me chauffe a 17° parce que mon salaire ne me permet même plus de me chauffer correctement. Macron nous parle de réduire notre consommation électrique pour cet hier, cela m’a fait beaucoup rigoler, qu’il vienne chez moi en hiver il se lèvera avec 14° le matin et 17° l’après midi au mieux. Voila la réalité quand vous vivez seul avec un salaire de niveau 3 !! finalement on serai mieux au RSA a toucher toutes les aides !! car en plus on paye le gasoil pour venir bosser et la encore aucune aide de notre employeur !! bien cordialement !!

  78. Avec 1235€ par mois c’est juste de la survie, paye tes factures et assis toi, quasiment aucun plaisir même seul avec le coup des loyers sur Lille ect. Avec les primes tracing ect c’était nickel mais ce n’est plus d’actualité. certes nous avons la sécurité de l’emploi et beaucoup de congés mais à choisir je préfère avoir un meilleur salaire et moins de congé mais de ce soit des congés de qualité, au lieu d’être en congés tous les 4 matins sans pouvoir faire aucune activité. pas le droit au cumul d’emploi en plus de ça, pour bien rester pauvre. Je me prépare à quitter l’institution malgré moi. Good luck

  79. Merci de nous donner la possibilité de nous exprimer même si nos commentaires ne servent à rien car cette politique de rémunération reste la même depuis plusieurs décennies et que ceux qui la dirigent ne changeront rien car ils sont placés. Tout est fait pour diviser, humilier, discriminer, rendre leurs salariés malades, déprimés, etc… C’est le monde à l’envers ici, plus tu as d’ancienneté et moins tu gagnes. Etc.. Les petits nouveaux, il faut le savoir surtout si vous n’avez pas de piston. Bon courage à tous et prenez soin de vous, de votre santé mentale pour votre vie personne qui est plus importante. Il n’existe pas de travail égal, salaire égal, etc… Haut les cœurs.

  80. Bonjour, je vous rejoins toutes et tous dans tout ce que vous dites…malheureusement. Quand j’ai été engagé, j’étais fier, je devais être naïf à l’époque… Aujourd’hui, j’ai honte et je préfère ne pas dire où je travaille… Beaucoup de monde pour faire des éloges de notre travail pendant le COVID (mail encore reçu il y a peu de notre cher (trop cher) directeur) alors que c’était clairement du bricolage … Chapeau aux personnes qui ont fait du contact tracing dans ces conditions !! Et là encore, à part des mots, concrètement il n’y a rien eu de plus… De plus, je ne comprends tjrs pas que nous soyons soumis à l’obligation vaccinale, j’ai subi cette décision de façon tellement douloureuse que je n’ai pas dû être efficace dans mon travail. Cela me restera longtemps en travers de la gorge. Je suis admiratif des personnes suspendues mais j’ai trop peur du lendemain pour être allé au bout de ce combat, perdu d’avance vu la direction qui, elle, n’est bien sûre pas soumise à ce qu’elle nous demande d’appliquer. Je ne supporte plus le « 2 poids 2 mesures » de cette Institution. Je suis tellement écoeuré et en colère que j’en viens à souhaiter la fin de tout ça. C’était un doux rêve… Bref, je n’attends rien à la rentrée si ce n’est la suspension cette fois car je ne supporte plus qu’on me force la main… Même plus d’argent pour remplacer une secrétaire de direction. Je vous livre tout pêle-mêle mais je suis tellement en colère…

  81. 11 ans de disette c’est une inflation cumulée de 15,4%. Il ne faut pas raisonner que sur les derniers mois même s’il est vrai qu’ils sont hors norme comparés aux mois et années précédents.
    Voici le lien pour ceux qui veulent faire leur petit calcul:
    https://france-inflation.com/calculateur_inflation.php
    Et pour rappel les augmentations individuelles (bien que rares) ne sont pas là pour compenser l’inflation mais faire avancer dans la carrière.

    Maintenant je trouve incroyable qu’aujourd’hui les prestations sociales et le SMIC augmentent très logiquement au rythme de l’inflation et que ça ne choque pas plus que ça de laisser les salaires perdre plus de 15% et de trouver encore des arguments pour le justifier…
    Faites semblant d’y croire et bientôt vous croirez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.