Pourquoi faire grève à la Cnam ce 5 octobre ?

Pour réagir ensemble aux très mauvaises conditions de travail, pour les salaire et aussi face l’application arbitraire de la Loi du 5 août 2021 dans les DRSM et aux menaces que celle-ci fait peser sur les contrats de travail de certains agents, la Cgt/FO/FSU/SOLIDAIRE propose à chacun.e de se mobiliser par la participation à une grève ce mardi 5 octobre 2021 (préavis de grève CGT ici).

C’est  un 1er moyen concret de se faire entendre en nombre et de faire jouer la solidarité !

Revendications immédiates

  • Augmentation des salaires et primes cotisées pour tous.
  • Refuser les dérives policières des missions de la Sécurité Sociale (contrôle des arrêts de travail de salariés présumés tricheurs à l’égard de l’obligation vaccinale)
  • Dire « non » à la brutalité et à la rigidité avec lesquelles la loi du 5 août est actuellement appliquée au personnel du service médical ;
  • L’abandon des suspensions punitives des salaires et des contrats de travail d’ores et déjà appliquées dans certains échelons ;
  • La négociation de solutions alternatives à ces punitions « tombées d’en Haut », comme le télétravail temporaire 5 j / 5 j ;
  • Le respect du volontariat des ISM et PC pour les activités « Aller vers médicalisé » et le respect des protocoles d’horaires variables ;
  • La consultation des instances s’agissant de l’impact de ces activités sur les conditions et l’organisation de travail des ELSM ;
  • Le respect de l’avenant n°2 sur le télétravail dans tous les ELSM avec la possibilité de télétravailler 2 jours tel que le prévoit cet accord ;
  • Le respect du choix des salarié(e)s et de leurs élu(e)s du site informatique de Rennes menacé de délocalisation ;
  • Le maintien de l’avance mensuelle de la part employeur sur les frais de repas pris en cantine ;
  • Titularisation de tous les CDD en CDI avec formation aux métiers du Service médical garanties pour tout le monde et redéploiement de ces derniers dans les services en tension dès que la crise sanitaire le permettra ;
  • Réajustement des objectifs de production (dans les services CEPRA notamment) en prenant en compte la crise et son impact (notamment les affres du travail hybride) ;
  • Des garanties quant à l’avenir professionnel des CAM et de leur niveau de rémunération ;
  • Une politique d’embauches et de formations structurée et chiffrée sur la prochaine COG 2027 ;
  • L’ouverture d’une enveloppe budgétaire nationale dévolue à la rémunération d’heures supplémentaires pour les volontaires qui ont besoin de travailler en plus pour vivre mieux ;
  • Le maintien de la prime d’accompagnement de 3000 € des salariés impactés par les fermetures de sites du Grand-Est.
  • La coupure des VPN entre 21 heures et 7 heures du matin et le weekend afin de garantir un véritable droit à la déconnexion et de prévenir l’épidémie de souffrance digitale qui arrive à grands pas.

2 réflexions au sujet de « Pourquoi faire grève à la Cnam ce 5 octobre ? »

  1. Bonjour, pourriez-vous me recontacter par mail pour avoir des détails sur les raisons de cette mobilisation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.