A la uneDécryptages

Négociations Classification : les cadres « non managers » menacés de déclassement

Les négociations avec l’Ucanss sur la grille des salaires de la Sécurité Sociale (la Classification) font du sur place.

Pour le moment, les niveaux de qualification continueraient d’être ramassés sur un nombre réduit (et remplacés par des lettres de A à I), les déroulés de carrière seraient limités aux seuls changements d’emplois, et l’ancienneté resterait plafonnée.

Surtout et c’est beaucoup moins connu : les cadres qui ne sont pas managers risquent de se retrouver déqualifiés au bas de l’échelle des niveaux de cadres (le niveau E).

Pour les niveaux actuels 6, 7, 8, 9 et leurs équivalents informatiques, quel que soit le nombre de points acquis à ce jour, tous seraient replacés sur le niveau E correspondant aux « cadres experts ».

Les niveaux supérieurs F, G et H ne seraient ouverts qu’aux managers d’unités, de services, de directions ainsi qu’aux praticiens conseils. Cette relégation, fidèle au projet de M. Macron et de ses amis de limiter le statut de cadres aux seuls « managers stratégiques » (et que l’Ucanss relaie fidèlement), frapperait une majorité de salarié.e.s de la Cnam et notamment du siège / sites où la majorité des salarié.e.s sont des « cadres experts ».

Pour rappel, en juin 2019, un 1er projet de classification avait déjà été retiré de la circulation par l’Ucanss à la suite de la mobilisation massive des salarié.es initiée par la Cgt qui avait déposé les préavis de grève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *